image-10916003-LAUSANNE-6512b.w640.png
​​​​​​​​​​​​​​Surgi des profondeurs du temps, ce mystérieux personnage de pierre attise les curiosités: symbole, divinité, ancêtre, que représente-t-il? Témoin privilégié des profonds bouleversements liés à l’avènement du Néolithique, il invite à découvrir le monde des hommes qui ont vécu cette période-clé dans les environs de Neuchâtel.
Ce menhir à forme et visage humains a été découvert en 1996 dans le cadre des fouilles autoroutières menées sur le plateau de Bevaix. Il appartient à un vaste ensemble mégalithique mis au jour au lieu-dit de Treytel-A Sugiez. Au Néolithique moyen, entre les 5e et 4e millénaires av. J.-C., douze pierres dressées occupent le lieu et forment un long alignement qui traverse le site.
L’érection de ces menhirs intervient alors que les populations nomades de chasseurs-cueilleurs de nos régions se sédentarisent et se transforment progressivement en agriculteurs-éleveurs. Quelques siècles avant les premiers villages palafittiques attestés sur les rives du lac de Neuchâtel, ces communautés érigent plusieurs ensembles de pierres sur les contreforts du Jura, à Bevaix/Treytel, Saint-Aubin/Derrière la Croix, Corcelles-près-Concise et Yverdon/Promenade des Anglaises. Lieux de réunions hautement symboliques d’un ou plusieurs groupes humains, ils marquent par leur présence l’implantation d’une communauté, d’une entité culturelle, sur un territoire donné.
La statue-menhir de Bevaix-Treytel, imposante du haut de ses 3m30 et presque trois tonnes, participe aux rituels qui se déroulent sur le site. Le personnage représenté, dont les traits du visage et des mains sont aujourd’hui encore lisibles dans la pierre, reste malheureusement énigmatique. Qui représente-t-il et, plus important encore, quel a été son rôle?
Cloé Lehmann, étudiante en master d'archéologie à l’université de Neuchâtel et guide-animatrice au Laténium.

Guy Clerc @ Images
TEXTES: Wikipédia.​​​​​​​

Conception le 21 janvier 2021
Page 110