Nora Bene.
Aug 01, 2020 17h
Lausanne Riposte ! Montbenon, scène Verdure
Nora Bene proposé par les Garden-Parties et Constellation Eustache : Nora Bene, c’est de la chanson parlée et chantée, du jazz, des influences multiples avec un instrumentarium plutôt original.

Nora Bene voix et violon.
J. Campiche – harpe.
 M. Baïtiche – percu.
 S. Pittet – basse.
NORA BENE - TEXTES, COMPOSITIONS, VOIX, VIOLON
Nora Bene (Eléonore Salamin-Giroud à la ville) a commencé le violon à l'âge de sept ans. Ses prédispositions évidentes l'amènent très tôt dans les classes pré-professionnelles, puis professionnelles. En effet, elle intègre à dix-sept ans seulement la classe de perfectionnement de J.-P Wallez au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève (actuellement HEMGe). Boursière   de   la Fondation  Lalive,  qui  soutient les jeunes musiciens prometteurs durant leurs études, elle obtient également le Prix Mark Schwok au termes de celles-ci, prix récompensant un élève particulièrement méritant. Elle entreprend ensuite des études Post-Grade à la Haute Ecole de Musique de Sion auprès de Mirijam Contzen, et la suivra même jusqu'en Allemagne en tant qu'unique élève privée.
De retour en Suisse, la jeune violoniste réussit le concours de musicien supplémentaire à l'Orchestre de Chambre de Lausanne et celui du Sinfonietta, également à Lausanne. C'est grâce à ce dernier qu'elle aura la chance de jouer avec des artistes tels que Gilberto Gilles, Georges Benson, Woodkid ou The Cinematic Orchestra. Si elle a toujours gardé une oreille vers les musiques actuelles, c'est au contact de ces artistes qu'Eléonore/Nora prend conscience du vaste champ de recherche qui s'ouvre à elle, et commence à suivre les enseignements de musiciens tels que Pierre Blanchard, Mario Forte, Jean-François Baud, Claude Gastaldin ou plus récemment auprès du grand violoniste américain Christian Howes. Elle commencera grâce à eux à comprendre le langage complexe du jazz. Dans cet esprit, elle collabore avec divers projets de la région Lausannoise comme Boulouris 5 ou le Grand Eustache, pour ne citer qu'eux.
En plus de sa passion pour la musique, Nora Bene a toujours nourri un grand amour pour les mots et la littérature. Si elle n'avait pas fait de violon, c'est sans doutes dans cette direction que l'auraient menés ses pas. C'est donc tout naturellement que le projet "Nora Bene + Orchestra", mêlant ses deux amours, a fini par éclore.
Guy Clerc @ Images 1 Août 2020.