09 07 2014 tUnE-yArDs Festival de la CITE.
tUnE-yArDs Curiosité polyphonique d’une jeune fille mobilisant chants tribaux et clubbing déstructuré
L’Américaine Merril Garbus a vécu en Afrique. Elle en a ramené l’amour des percussions et des chants en mélopée, qu’elle injecte dans ses samplers. Le résultat évoque une Camille en brousse digitale ou un Paul Simon, période, démembré dans des séquenceurs en furie, "technoïsé" dans une electro abstraite, que la demoiselle remplit de ses expérimentations vocales. Produit par la crème des sorciers pop outre-Atlantique, son nouvel album entoure de muscle son univers do-it-yourself.
Guy Clerc @ Images.