28 07 2 015 Tsarpenaï ES L.
BIOGRAPHIE Tsarpenaï est un mot du patois suisse-romand qui signifie “ébouriffé” ou “mal coiffé”, un mot des montagnes qui raconte les coiffures défaites lors de l’oubli de soi, passage du sommeil à la veille, folie passagère, rêve. C’est dans cet espace entre la nuit et le jour, entre musique écrite et improvisée, entre chanson à texte et voyage so- nore qu’évolue le trio de musiciens depuis 2011. Au sein de ce trio, Jean-Philippe Zwahlen joue de la guitare baryton, un instrument né de l’hybridation d’une basse et d’une guitare, source de rythme et de mélodies, Francesco Micco- lis joue d’une batterie aux sons organiques et d’objets sonores non-identifiés et Béatrice Buma raconte et chante des histoires de cailloux, de bain de minuit ou de maux inventés parfois ac- compagnée d’effets numériques gérés en live.live.


image-8640896-28_07_2_015_Tsarpenaï_ES_L_003.JPG
Guy Clerc  Images.