image-10916003-LAUSANNE-6512b.w640.png
image-10967225-1220-6512b.w640.png
Neuchâtel
​​​​​​​Le monument des comtes et des comtesses de Neuchâtel, communément appelé « cénotaphe », est un ensemble dédié à la mémoire du comte Louis de Neuchâtel et de sa famille2. Il comporte 14 statues polychromes et une 15e monochrome; au centre le comte Louis se trouve entouré de ses trois femmes successives. La comtesse située le plus à gauche ne porte pas de mentonnière, contrairement aux deux autres. Il s'agit peut-être de la troisième femme et dernière épouse du comte, Marguerite de Vufflens, avec laquelle il n'a pas eu d'enfant. Proches du comte, nous observons deux gisants relevés, (oreillers et angelots sous leurs têtes, lion et chien à leurs pieds, symboles et de courage et de fidélité), datant probablement de la première partie du xive siècle. Il s'agit peut-être des parents du comte Louis, Rodolphe IV, seigneur de Neuchâtel et Éléonore de Savoie son épouse. Ils furent sans doute relevés au moment de l’édification du Monument en 1372. La dédicace (en latin) signifie en français : « Louis, illustre comte et seigneur de Neuchâtel, a fait construire la tombe et toute la machine en mémoire des siens en l’an mil trois cent septante-deux ».
Sur les côtés du monument se trouvent quatre chevaliers en armures de guerre. Il s'agit probablement des trois fils du comte Louis et de son gendre, le comte de Nidau, époux d’Isabelle, sa fille aînée. À hauteur des spectateurs, on observe deux comtesses en prière, les filles du comte Louis, Isabelle et Varenne. Après la mort du comte son père, Isabelle deviendra en 1373, comtesse en titre et ce jusqu’à sa mort en 1395. À l’extérieur du monument même, il y a 3 autres chevaliers, dont la facture iconographique date du xve siècle. Ce sont les statues des comtes de Fribourg en Brisgau, qui ont succédé aux Neuchâtel par le biais d’Isabelle et de Varenne. Tout à l’extérieur, on admire Rodolphe de Hochberg, seule statue monochrome du monument, neveu et héritier de Jean de Fribourg.
Le monument des comtes et des comtesses a été restauré une première fois en 1839-40 par Charles Frédéric Louis Marthe, qui en a respecté l’esprit. La fin du XXe a vu une restauration très importante de ce chef d’œuvre de la statuaire médiévale.

Wikipédia

Guy Clerc @ Images
TEXTES: Wikipédia.​​​​​​​

Conception le 21 janvier 2021
Ajout le 28 avril 2021
Page 109