image-10916003-LAUSANNE-6512b.w640.png

La collégiale.
Une basilique romano-gothique remarquable, notamment son portail sud de la deuxième moitié du XIIe siècle : du temps de l’apogée de la famille Asuel (nom provenant d’un petit village voisin de Saint-Ursanne), branche cadette des sires de Montfaucon, avec deux de ses membres évêques, l’un, prénommé Hugues, évêque de Bâle (1179-80) , l’autre Henri, évêque de Strasbourg (1180-90), en allemand Heinrich von Hasenburg. Hugues d’Asuel était aussi prévôt de l’Église de Saint-Ursanne.


image-11090525-fontaine_de_La_Vierge_à_lEnfant-c20ad.w640.png

Le cloître et le Musée Lapidair
le Cloître, situé au nord de la Collégiale, a été reconstruit et prolongé vers 1380. Il présente une série d’arcades de style ogival et un remarquable tympan avec croix pattée carolingienne.
Le Cloître du XIVe siècle donne accès au Musée Lapidaire qui est situé dans l’ancienne église paroissiale St-Pierre.
Lors des fouilles entre 1965 et 1974, une cinquantaine de sarcophages monolithiques datant d’une période allant du VIIe siècle au IXe siècle ont été découverts, ce qui constitue la découverte la plus importante dans ce domaine.
Tous les ans, durant le début du mois d’août, le Cloître accueille « Piano à Saint-Ursanne », une belle occasion pour les amoureux de musique de découvrir la musique classique. Il est aussi le théâtre d’expositions durant tout l’été.


image-11090525-fontaine_de_La_Vierge_à_lEnfant-c20ad.w640.png

Guy Clerc @ Images
TEXTES: ​​​​​​​

Conception le 16 mars 2021
Page 273