- 107 -
Musée et jardin  olympique.
Références  texte:
Notre Histoire.
www.24heures.ch

les footballeurs de Niki de Saint Phalle.

A quelques mètres d'une sculpture du baron Pierre de Coubertin, créateur des Jeux olympiques modernes, «Les footballeurs», oeuvre colorée de Niki de Saint Phalle, donne le ton à l'entrée du musée. La visite sera ludique et interactive, avec un usage intense de l'image et du son.
Née Marie Agnès Fal de Saint Phalle, l'artiste commence sa carrière comme mannequin aux États-Unis pour les magazines Vogue, Elle et Life. Elle devient par la suite comédienne.
C'est le peintre Hugh Weiss qui l'encourage, en 1952, à s'essayer à la peinture. Mariée à l'écrivain Harry Matthews et jeune maman d'une petite fille, Niki de Saint Phalle souffre à cette époque de dépression et voit dans la pratique artistique une manière de se guérir.
Sa vie prend alors un tout autre tournant et la célébrité ne se fait pas attendre : ses performances Tirs, durant lesquelles le public est invité à tirer à la carabine sur des poches de peinture, font grand bruit. Cette nouvelle forme d'oeuvre d'art matérialise les débuts de la performance artistique.
Carrière
Devenue une figure des avant-gardes américaines, Niki de Saint Phalle intègre le groupe des Nouveaux Réalistes, aux côtés de César, Rotella, Christo, Klein. Elle rencontre l'artiste Jean Tinguely, qu'elle épouse en 1971.
Une collaboration artistique démarre entre les deux plasticiens. Ensemble, ils réaliseront le Cyclop à Milly-la-Forêt, la Fontaine Stravinski à Paris, le Jardin des Tarots à Capalbio.
Dans des jardins, les artistes ont imaginé d'immenses sculptures inspirées du jeu de tarot, et ont vécu quelque temps à l'intérieur même de ces sculptures. Niki de Saint-Phalle rendra hommage à son mari disparu avec les Meta-Tinguely.
Actions
Niki de Saint Phalle se rendit célèbre auprès du grand public grâce à ses Nanas, sculpturales figures féminines, ultra-colorées. Ces immenses poupées aux formes généreuses sont aujourd'hui exposées dans les plus grands musées du monde.
La plus célèbre fut la Nana réalisée en 1966 avec Jean Tinguely, et intitulée Hon/Elle. Cette femme de 28 mètres de long et de 6 mètres de haut invite les visiteurs à entrer entre ses jambes pour découvrir des oeuvres de Tinguely.
Les oeuvres uniques de Niki de Saint Phalle sont marquées d'humour, mais aussi d'angoisse, et invitent toujours le public à interagir.
LE TACLE DE NIKI DE SAINT-PHALLE
25 octobre 2017 · by Richard Coudrais · in Sculpture
SCULPTURE – En 1993, l’artiste plasticienne Niki de Saint-Phalle (1930-2002) dédie une sculpture au football pour le mouvement olympique.
Dans le Parc du Musée Olympique de Lausanne, un tacle est figé pour l’éternité. La sculpture représente l’opposition de deux footballeurs dans un déluge de couleurs. L’un est debout, en pleine course, contrôlant le ballon avec le genou, tandis que l’autre, à terre, tente de le freiner d’un geste que l’arbitre sanctionnera probablement.
Les deux hommes ont des formes très rondes mais n’ont pas de visage. Celui qui est debout a la peau noire. Il porte un maillot blanc composé d’atomes de couleurs, short rouge à parement bleu, chaussettes de différents tons de jaune. L’autre, à terre, a la peau rose, un maillot mauve avec la tête d’un étrange oiseau au niveau de la poitrine, un short jaune et noir, et des chaussettes essentiellement vertes.
Cette sculpture en résine polychrome est l’oeuvre de Niki de Saint-Phalle. Lorsque le CIO commande à la plasticienne une oeuvre liée au sport, au début des années 1990, celle-ci choisit le football qui, bien que n’étant pas la plus olympique des disciplines, reste le sport le plus populaire du monde.
Les personnages ont des rondeurs bien affirmées, mais ils donnent un sentiment de puissance qui atténue une éventuelle lourdeur. La sculpture rend hommage au foot dans ce qu’il a de plus noble, sa chanson de gestes, sa vitesse, sa légèreté. L’artiste n’avait jusqu’alors jamais travaillé la thématique du sport, mais elle a su l’intégrer dans le style qui a fait sa réputation, tout en rondeurs et en couleurs.
L’oeuvre est présentée le 12 octobre 1993 au Musée Olympique de Lausanne. Niki de Saint-Phalle a tenu à ce qu’elle soit exposée en extérieur, puisque le foot est un sport de plein air. Mais cela ne l’empêche pas de se retrouver quelques fois dans un musée ou une salle lors d’expositions temporaires.
Sur le web :
L’article « Les Footballeurs de Niki de Saint-Phalle reviennent de blessure » (2015) de Florence Millioud-Henriques sur www.24heures.ch
L’article « Les Footballeurs de Niki de Saint-Phalle » (2014) sur le site www.notrehistoire.ch
Guy Clerc @ Images 2019.