GALERIE 192.
Béatrice Leresche.
Cette lausannoise pur souche, ancienne enseignante, enchante la ville de ses histoires depuis treize ans, avec les Contes à ReBourg au Bourg (reprise dès le 8 octobre), créés avec Claire-Anne Magnollay, et le festival «Les 7 Langues du Dragon» (avec l’association Swisstales), dans le cadre de Lausanne Estivale. Pour Béatrice Leresche, raconter des histoires c’est une vieille histoire, une passion, un feu vif, qui est devenu maintenant un métier. Etre conteuse au troisième millénaire, à l’heure du tout numérique, qu’est ce que cela signifie? C’est une mémoire vivante et un acte de résistance, la transmission de la parole orale, le raccommodage du lien social. On raconte des histoires à toutes sortes de publics, réunis ensemble dans des lieux improbables, des coins de rue, des bistrots, des bibliothèques. Le conte fait sauter les frontières entre les cultures, les pays, et les gens. Et même si leur art est encore considéré comme mineur, les conteurs professionnels militent aujourd’hui pour qu’il soit reconnu à sa juste valeur: l’essence même des arts de la scène.

Denis Croisonnier est accordéoniste-jazz, compositeur et arrangeur. Il enseigne l’accordéon jazz au Conservatoire de Lausanne, Haute Ecole de Musique, Département Jazz ainsi qu’à l’ EJMA (Lausanne, Suisse).
Après une formation d’accordéon classique à l’Institut André Thépaz, il intègre la classe de jazz du trompettiste Pierre Drevet avec lequel il étudie l’harmonie et l’arrangement. Il participe également à la masterclass de Richard Galliano.
Guy Clerc @ Images Archives.