image-10999652-ETRE,_AUTREMENT-16790.w640.png
TRANSAT FESTIVAL
Au rythme du numérique
SOCIÉTÉ21.06.2012 - 02:00Rédigé par
Céline Monay
TRANSAT FESTIVAL • Du 28 au 30 juin, Lausanne va se brancher en mode «création numérique». Pour sa quatrième édition, le Transat festival investit de nombreux lieux lausannois
Des projections monumentales, des performances, de la musique, de la danse, des expositions mais aussi des conférences: le tout autour de la culture numérique. C'est ça le Lausanne Transat Festival!Après un succès populaire sur ses trois premières éditions, la manifestation renforce pour 2012 son ancrage culturel dans la création numérique. Des performances et expositions numériques pluridisciplinaires vont investir et métamorphoser l'espace urbain du centre ville, jusqu'aux sites des principaux partenaires culturels du festival, comme l'EJMA, l'EPFL + ECAL Lab, l'ECAL, le Mudac, la Fondation Claude Verdan et bien d'autres lieux encore.De la Place de l'Europe à l'Esplanade du Flon en passant par la Place Centrale, l'Eglise St-François, le Romandie, le D ! Club et dans de nombreux autres lieux plus insolites, la quatrième édition étend son champ d'action pour que la fête soit encore plus belle. «L'idée est d'offrir un événement qui, sous forme ludique, appréhende les évolutions majeures de notre société, de manière à ce que le grand public puisse s'approprier les perspectives de la culture numérique», explique Thierry Wegmüller, directeur artistique et opérationnel de la manifestation.
Musique et mapping
Côté programmation, le public aura l'embarras du choix. De nombreux artistes de rayonnement international proposeront des créations originales sur le thème de l'émotion numérique.Ancien étudiant en architecture, passionné de cinéma, Jeff Mills se produira sur la scène de l'Esplanade du Flon le jeudi 28 juin à 21h30. Membre du mythique Underground Resistence, Jeff Mills n'est autre qu'une des grandes légendes des platines et un des pères de la techno de Detroit. Il présentera la bande originale du film «La Femme Sur La Lune» de Fritz Lang. A découvrir également la perle électronique du bout du lac, Kate Wax, qui présentera un live électro-pop agrémenté de mapping vidéo le 29 juin sur la scène de la Place centrale.Côté workshop, ne manquez pas «Re-mapping the body», une coproduction d'Electron Festival de la compagnie Linga. Les participants pourront s'initier à l'utilisation d'un dispositif de captation des mouvements. Le résultat des expérimentations fera l'objet d'une présentation publique –de type «work-in-progress» et voir aussi cette performance sur scène le vendredi 29 à 21h la Place Centrale.
La Tour Bel-Air en lumières
L'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL) participe au Transat Festival cette année avec une projection interactive sur la Tour Bel-Air! Lucien Langton s'appropriera ce monument le temps des trois soirées de l'évènement. Une fois la nuit tombée, la tour s'illuminera et prendra vie par des animations révélées grâce au public. Qui n'a pas rêvé de voir ce qui se cache derrière cette façade? Pour la première fois depuis sa construction en 1931, le premier gratte-ciel de Suisse sera le théâtre d'un étrange spectacle une fois la nuit tombée.Autre date phare: jeudi 28 à 17h, une performance musicale insolite rassemblera l'exposition numérique Perpetual (Tropical) Sunshine dans l'Eglise de St-François avec l'ensemBlebaBel et l'organiste de l'église Benjamin Righetti à l'occasion des 100 ans de la naissance de John Cage.«L'édition 2012 mettra en scène les enjeux du numérique: fusion des médias, création participative, relation entre le réel et le virtuel, entre visibilité et intimité, immersion multi sensorielle. Une manière de créer un pont unique entre les spécialistes qui définissent notre environnement culturel et social futur et un public très large», conclut Thierry Wegmüller.
Programme complet sur: www.transat-festival.ch
Texte:   Céline Monay​​​​​​​
Guy Clerc @  Images
 Conception le 4 février 2021
PAGE 161