Références  texte:
Patrimoine vaudois, Canton de Vaud
Yverdon-les-Bains.
Situé à l'extrémité sud-est du lac de Neuchâtel, non loin du domaine de Champ-Pittet, le site de Clendy abrite un ensemble de 45 statues-menhirs, témoins les plus impressionnants de l’âge mégalithique en Suisse.

Apparus vers 1878 sur une ancienne plage du lac de Neuchâtel, suite à la première correction des eaux du Jura, ces blocs ne furent dégagés qu'en 1975 et restaurés en 1986.Les pierres de Clendy ne sont pas de simples blocs erratiques. Elles présentent des formes soit géométriques, soit humaines, dont certaines possèdent même une tête, sous forme d'excroissance plus ou moins marquée. Le plus petit bloc atteint à peine 35 cm de haut, alors que le plus grand avoisine les 4,50 m. Par comparaison avec les mégalithes gravés de Bretagne et les statues-menhirs réemployées dans les dolmens, on propose de dater les plus anciens du Néolithique moyen, soit vers 4500-4000 av. J.-C. Le site pourrait avoir été utilisé jusqu'au Bronze ancien.Les menhirs sont disposés en deux alignements de 50 m de long environ et en quatre groupes équidistants formant une sorte d'hémicycle. 
Le site, visible de très loin à l’époque, fonctionnait sans doute comme un important lieu de rassemblement à vocation socio-religieuse, les statues-menhirs à forme humaine représentant peut-être des dieux, des héros ou des ancêtres que les communautés des alentours venaient honorer.
MENHIRS DE CLENDY
’ensemble de menhirs de Clendy est le plus important site mégalithique de Suisse. Situé au bord du lac de Neuchâtel, il est constitué de 45 statues-menhirs érigés il y a plus de 6000 ans. Taillés en forme humaine, certains atteignent 4,5m de haut pour un poids de 5 tonnes.
C’est à l’occasion de la baisse de 2,7m. du niveau du Haut-Lac de Neuchâtel, suite aux travaux de correction des eaux du Jura (1869-1883) que les menhirs apparaissent à la surface de l’eau à Clendy.

En 1896, l’ingénieur Charles de Sinner publie une description du site et affirme que ces blocs alignés sont le fruit d’une intervention humaine. Il faut attendre 1975 pour que ses propos soient confirmés par le scientifique et géologue Jacques-Henri Gabus.
Ces 45 blocs erratiques -roches alpines charriées par le glacier du Rhône - ont été taillés en forme humaine. Certains atteignent 4,5m de haut pour un poids de 5 tonnes. Ils sont comparables aux statues gravées du Néolithique méditerranéen.
A l’époque, le site était dépourvu de forêt et la vue s’étendait du levant au couchant, du paysage riverain aux montagnes, de la lune aux étoiles.

Une forte transgression lacustre a érodé les sols d’érection et les statues menhirs se sont effondrées vers 850 avant J.-C. Elles ont été érigées à nouveau en 1986.

Ce site unique en Suisse ressemble fort à celui de Carnac en France. Certains pensent que l’on peut y ressentir des ondes bénéfiques.

1400 Yverdon-les-Bains - CH
Tél: +41 (0)24 423 61 01
info@yverdon-les-bains.ch
http://www.yverdonlesbainsregion.
Guy Clerc @ Images Avril 2019.