Le Prieuré.

Bâtiments du Prieuré.

Malgré son nom, le bâtiment du Prieuré n’a jamais abrité de monastère. Mais il était la propriété des moines du Prieuré de Payerne. A la fin du 10siècle, ceux-ci reçoivent en donation un certain nombre de terrains sur le territoire de Pully. Ils exploitent donc une partie des champs et des vignes de la région. Ce n’est qu’au 16siècle qu’ils entament la construction d’un bâtiment servant à l’exploitation agricole dans lequel le Prieur de Payerne pouvait loger ses vignerons. Il s’agit du bâtiment abritant aujourd’hui le restaurant Le Prieuré.

A cette époque, il existait un bâtiment plus au sud, à l’emplacement du bâtiment actuel de l’administration communale, accolé à l’église, qui servait vraisemblablement de dépendances à l’église.

Environ 50 ans plus tard, une nouvelle partie est ajoutée au premier bâtiment du Prieuré, qui en double la taille. C’est de cette époque que datent également les enceintes fortifiées.

En 1536, l’ensemble est réquisitionné par les Bernois. Ils installent dans la partie sud les Domenjoz, leurs vignerons, et utilisent le bâtiment situé plus au nord comme cave. Sur le plan du cadastre de 1689 on peut lire :Maison de Leurs Excellences où demeurent les Domenjoz leurs vignerons, appelée Prioré de Pully etLa Cave de Leurs Excell.

En 1798, lors de la Révolution vaudoise, les bâtiments sont confisqués au Bernois et en 1802, ils deviendront la propriété de la commune de Pully qui les acquière pour la somme de 9'000.-, ce qui la force à un emprunt considérable, ne disposant que de 1'000.-...

Le bâtiment nord devient une auberge, alors que le bâtiment sud abritera successivement les écoles de Pully, les logements des professeurs, un boucher, des écuries, avant d’être démoli pour laisser la place au bâtiment actuel et à l’administration communale.
L’ensemble des bâtiments, ainsi que l’église, deviennent monuments historiques en 1922.

L’église de Pully.

Suite à l’incendie criminel ravageant l’église en 2001 et aux travaux de reconstruction entrepris, une analyse des vestiges archéologiques a été possible. Plusieurs étapes de construction de l’église sont alors mises au jour :

- Sur la partie de thermes de la villaromaine (occupée jusqu’au 4siècle, voire même début du 5e), un édifice remplissant vraisemblablement la fonction de mausolée est construit. Des tombes à coffrages peuvent en effet être associées à ce bâtiment. L’édifice reprend une grande partie des murs romains, en particulier l’abside nord. Une deuxième abside, est construite au sud de la première. Ce bâtiment est difficile à dater, probablement entre le 5et le 8esiècle.

- Avant le 12siècle, une nouvelle église succède au premier bâtiment. Les vestiges sont très rares. Elle semble composée d’un plan quadrangulaire (suppression des deux absides) et d’une tour carrée.

- Durant l’époque romane, au 13esiècle, l’église est modifiée par la construction d’une grande abside du côté oriental.

- En 1506, au nord de la nef et reliée à celle-ci par deux arcades, la chapelle Praroman (oeuvre d’Henri Praroman, ancien bailli de Lausanne) est construite.

- Aux alentours de 1517, l’abside semi-circulaire est transformée en choeur polygonal (dans la forme qu’il a encore aujourd’hui).

- En 1921, un grand chantier de restauration mené par l’archéologue cantonal Albert Naef permet l’agrandissement de la nef de 9m vers l’ouest. Un porche est également construit à l’ouest, perm

Lavaux Patrimoine mondial

Rue du Bourg 9 | CH-1071 Chexbres | T. +41 21 946 15 74 www.lavaux-unesco.ch | www.patrimoinemondial.ch