La ville comme un paysage.

Un jour de juin 1997, Lausanne s'est réveillée jardin. C'est l'intuition collective d'une poignée d'amis venus d'horizons très divers qui a donné naissance à l'idée de Lausanne Jardins, à l'automne 1994. Ils l'ont formulée en propositions simples et nettes: montrer l'art du jardin contemporain à travers des aménagements éphémères réalisés dans différentes situations urbaines; révéler, ce faisant, la diversité jusqu'ici ignorée du milieu urbain; considérer la ville comme un paysage. 

« Pour traiter du jardin urbain, autrement dit de la qualité de la vie en ville, il fallait que la manifestation, fondée sur un concours de très haut niveau, parle le langage de tous. Le ton et la méthode, une fois trouvés, ont été repris et perfectionnés d'une édition à l'autre. Envisager la ville avec plaisir, comme un réservoir inépuisable de possibilités et de surprises tel fut, à mes yeux, l'apport premier de Lausanne Jardins. » 

Lorette Coen, fondatrice et commissaire de Lausanne Jardins 1997 et 2000


En 2014 : Landing s’inspirant de l’aléatoire, a «parachuté» les jardins dans l’hyper centre de Lausanne;
Guy Clerc @ Images.

En 2009 : Jardins Dessus-dessous proposait de parcourir en surface les passages souterrains du nouveau métro (M2);
Guy Clerc @ Images.

En 1997 : Jardins faisant a fait découvrir le centre historique et sa liaison avec le lac, le long du parcours de la « Ficelle ».
Guy Clerc @ Images.