Le romantisme est en vogue à la charnière du XIXe siècle. Pour esthétiser leur éloignement, les parcs ou les maisons de campagne à l’extérieur des cités se font appelés «Solitude», «Ermitage» ou «Désert». L’appellation du Désert lausannois remonte ainsi à 1782, soit quelques années avant la Révolution française. Ce qui en fait l’unique jardin de la Ville antérieur à cet événement. Après avoir accueilli une léproserie et un domaine agricole, le terrain est acheté en 1764 par le père de l’écrivain et homme politique Benjamin Constant. La maison de maître et le canal voient le jour entre 1771 et 1782. Lausanne rachète le domaine en 1989 et entreprend durant les années 1999-2001 la restauration des principaux éléments du parc, grâce notamment à un plan datant de 1807 et de nombreux croquis d’époque. La maison de maître devrait prochainement abriter une maison de quartier.
Guy Clerc @ Images 2018.